Wiki Date A Live
Advertisement
Wiki Date A Live

Tohka Gamer Center[]

Actuellement, dans un centre de jeux à Tenguu City.

“Origami Tobiichi, stupide idiote—”

—Bang !

Tout en rugissant, son coup de poing s'est connecté à sa cible à une vitesse trop rapide pour que quiconque puisse rapidement se couvrir les oreilles.

L'instant d'après, le coup de poing a transpercé l'écran LCD situé devant.

Lentement, les fils cassés ont laissé échapper quelques faibles étincelles et l'écran fini par exploser laissant une traînée de fumée dans son sillage.

“A-Ah… !”

Itsuka Shido qui regardait fixement ce qui se passait devant lui fit surpris par l'explosion soudaine.

“Haah, je me sens beaucoup mieux maintenant.”

Tohka Yatogami a laissé échapper un soupir en parlant, elle a ensuite retiré les gants et les a jetés sur ce qui restait de la machine.

Devant Tohka se trouvait une machine de boxe endommagée qui continuait à jouer de la trompette malgré les dégâts considérables. C'était une situation surréaliste.

Les autres invités autour étaient également abasourdis.

“O-Ouais… C'est vraiment bon à entendre…”

Alors que Shido répondait, la sueur perlant sur son visage, il entendit des bruits de pas derrière lui.

“Hé, qu'est-ce que tu crois faire ! Quelle horreur !”

L'homme qui semblait être un membre du personnel du centre de jeux s'est précipité dans un élan de panique.

“…Huh ?”

“Ah… Ce n'est pas bon !”

Mais—

“…Huh ?”

Le membre du personnel s'est arrêté juste avant d'atteindre Shido et Tohka.

C’était un homme à la peau sombre, vêtu de noir, qui semblait mesurer plus de 2 mètres.

“Vous… qu'est-ce que vous avait fait… Allons parler là-bas…”

“Hein ? Hé, attendez une minute… hein ? N-Non, arrêtez ! A-A-Ah !”

Shido ne pouvait que regarder le membre du personnel pousser un cri de protestation alors qu'il était traîné par l'homme beaucoup plus grand.

“Que se passe t’il ?”

“…J-je ne sais pas.”

Bien que Shido ait répondu à Tohka de cette façon… il avait un doute sur l'identité de l'homme en question.

Bien sûr… Depuis l'écouteur fixé à son oreille droite, il pouvait entendre la voix d'une jeune fille…

“—Nous allons éliminer tous les obstacles sur votre chemin. Vous pourrez vous détendre tout en poursuivant votre rendez-vous.”

“…Compris.”

Shido répondit à voix basse afin d'éviter que Tohka ne l'entende.

C'était sûrement un rendez-vous charmant pour une rencontre après l'école.


Tout a commencé plus tôt dans la journée.

“Tonomachi, c'est quoi ce truc sur ton téléphone ?”

Les cours étaient terminés pour la journée. Alors que tous leurs camarades de classe avaient commencé à rentrer chez eux par deux ou trois, Shido était occupé à organiser le contenu de son sac d'école en parlant à son camarade de classe : Hiroto Tonomachi.

“Hmm ? Tu parles de ça ?”

Tonomachi a agité le téléphone portable dans sa main tout en passant ses doigts dans ses cheveux coiffés avec beaucoup de gel.

“C'est mignon. C'est une breloque animale colorée.”

“Fais attention à ne pas commettre le crime d'exhiber des objets obscènes.”

“Tu ne penses pas que c'est le meilleur design de personnage ? Comment cela peut-il être considéré comme obscène ?!”

“Oh… désolé, j'ai juste parlé inconsciemment…”

Shido s'est excusé en souriant amèrement.

“J'en ai d'autres. Tu en veux un ? Il semble que cette série soit très populaire en ce moment. Si tu l'accroches à ton téléphone, les filles viendront sûrement en masse vers toi !”

Tonomachi a terminé sa phrase en sortant un sac en papier de la poche de son uniforme. À l'intérieur, se trouvaient des charmes scellés dans un simple emballage en plastique.

“Ah ? Alors tu en as deux ?”

“Oui, je l'ai gagné au centre de jeu. J'ai réussi à en avoir deux en un seul essai.”

“Wow, c'est incroyable.”

Shido a fixé la chose que Tonomachi a apportée.

…Les yeux étaient un peu trop réels à son goût et il ne les trouvait pas très mignons.

“…Mais peu importe. Je ne suis pas intéressé par ça.”

“Tu les aimes pas ? Je pense que c'est mignon.”

“Ah, eh bien, je pense que celui-là est mignon.”

Shido a montré la mascotte du panda imprimé au dos de l'emballage.

“Ah, tu es fan du panda de rêve [Panda Ronnie]. C'est un bon ami et il semble très doué pour jouer avec une balle.”

“Je ne savais pas pour tout ça. Mais si je devais en choisir un, je pense que je choisirais celui-là.”

“C'est dommage que je ne l'aie pas. J'ai essayé de l'obtenir plusieurs fois, mais la façon dont il était positionné, fait qu'il est difficile de le gagner”

“…”

“—Qu'est-ce que tu as dit ?!”

Soudain, il y eut un rugissement si fort à l'arrière que les épaules de Shido tremblèrent.

“Q-Qu'est-ce qui se passe… ?”

Il regarde derrière lui, les épaules tremblantes et aperçoit deux étudiantes qui se disputent.

“Non… ça ne peut pas être vrai idiote… ! Si tu continues à dire des bêtises, je ne t'épargnerai pas la prochaine fois !”

“Je dis juste la vérité.”

“Tais-toi ! Qui pourrait croire de telles choses !”

“C'est toi qui parles fort. Tais-toi.”

“Qu'est-ce que tu racontes !”

“Tu as fini ?”

Il semblait que les deux camps n'avaient pas l'intention de céder l'un à l'autre.

D'un côté, il y avait Tohka, et de l'autre, une fille avec une expression comme celle d'une poupée et qui répondait calmement : Origami Tobiichi.

Elle se vantait d'avoir d'excellentes notes et était incroyable en sport. Elle était le surhomme parfait pour être la fierté de la classe de Shido.

Shido se retourna et remarqua que la silhouette de Tonomachi semblait avoir disparu.

“Ce type…”

Il semble qu'il ait rencontré quelque chose de gênant.

Shido a soupiré bruyamment.

Bien qu'il ne connaisse pas la raison de leur dispute, ils ne semblent pas pouvoir laisser passer ça. Shido parla craintivement :

“Ah B-bonjour…”

“Bonjour !”

“Comment allez-vous ?”

Shido leur a parlé et presque immédiatement, Tohka et Origami ont tourné leurs regards vers lui en même temps.

Bien qu'il ait tressailli pendant un moment : Shido a rassemblé assez de courage pour continuer la conversation :

“C-Calmez-vous, que s'est-il passé entre vous deux ?”

Alors que Shido demandait, Tohka et Origami se sont à nouveau affrontés.

…Il avait toujours remarqué qu'elles semblaient agir de cette façon et que leur conflit semblait faire vibrer légèrement l’air.

“—Je viens de dire quelque chose qui est souvent considéré comme acquis. C'est Tohka Yatogami qui a manqué de de compréhension.”

“De quoi tu parles ! Après tout, c'est ta faute—”

“C-calme-toi, d'accord ?”

“…Hmph !”

Alors que Shido s'est interposé entre eux, Tohka s'est simplement détourné et s'est assis sur son siège en se moquant.

“…”

Origami, de son côté, est simplement sorti de la classe sans un mot de plus.

“Ah… qu'est-ce que c'est ?”

—À ce moment-là, les sourcils de Shido se sont levés.

“…Huh ?”

DAL EN v1 07 4x


Le nom affiché sur l'écran du téléphone était "Kotori Itsuka" : La petite sœur de Shido.

Une fois que Shido s'est rendu dans un coin isolé de la classe, il a appuyé sur le bouton d'appel.

“—Hey ? Qu'est-ce qui ne va pas, Kotori ?”

Comment oses-tu poser une question telle que “Qu'est-ce qui ne va pas”, espèce d'idiot !”

“…”

Presque immédiatement après avoir appuyé sur le bouton d'appel, Shido a reçu une réprimande vicieuse de sa part.

Le visage de Shido s'est légèrement crispé.

…Depuis quand Kotori était-elle passée en <Mode Commandant> ?

“—À l'instant, l'état mental de Tohka a commencé à chuter rapidement !”

“Quoi… ?”

Shido fronça les sourcils et répondit de la sorte. Kotori, à son tour, soupira et continua :

Ne t'ai-je pas déjà prévenu de faire attention ? Bien que la plupart de son pouvoir spirituel ait été scelle elle reste un Esprit. Si son état mental devient instable, le pouvoir scellé en elle peut s'inverser et refluer a tout moment.”

“… !”

Après avoir écouté ce que Kotori a dit, Shido a hoché la tête nerveusement.

C'est vrai. Tout comme Kotori l'a dit : Tohka n'est pas une fille humaine ordinaire.

Elle est une existence appelée Esprit et la raison de son apparition et de son existence reste inconnue.

Pour l'instant, ses pouvoirs ont été scellés et elle est actuellement sous la protection de l'organisation de Kotori <Ratatoskr>, mais pour Shido qui a été témoin de son pouvoir écrasant, c'était sûrement une situation terrible.

Alors, pourquoi son état mental est soudainement devenu si instable—Shido, quel chose pervers lui as-tu fait ?”

“Pourquoi supposes-tu que ça a quelque chose à voir avec ça ?”

Alors que penses-tu qu'il se soit passé ?”

“Oh… eh bien, elle a eu une grosse dispute avec Origami.”

Quand tu dis Origami, tu veux dire Tobiichi Origami de l'AST ?”

“Oui.”

L'AST est aussi connu sous le nom de Anti-Spirit Team.

Contrairement à Kotori et <Ratatoskr>, ils sont les forces spéciales chargées de s'occuper des Esprits en les éliminant par la force.

Origami Tobiichi n'était pas seulement une simple lycéenne, elle est l'une des rares membres talentueux de l'AST.

Maintenant que les pouvoirs de Tohka ont été scellés, elle ne l'attaquera plus ouvertement—bien que la relation entre elles est toujours mauvaise.

Hmm, les problèmes de l'amour véritable—peu importe. Je suppose qu'on ne peut rien y faire si les choses en sont déjà à ce point. Shido, concentre-toi sur la stabilisation de l'état mental de Tohka.”

“Son état mental… ah…”

Shido a parlé en regardant Tohka.

…Il y avait une aura de ténèbres qui l'entourait. Si un jeune arbre était placé à côté d'elle il se dessécherait instantanément.

“Même si tu me demande de faire ça…”

Mais de quoi tu parles ? Ce n'est pas évident ? Sors avec elle. Maintenant que j'y pense… Pourquoi ne pas l'emmener au centre de jeu pour l'aider à soulager son stress—Ne t'inquiète pas, nous te soutiendrons.”

“Quoi !”

Alors, je vais tout préparer à l'avance. Tu dois te dépêcher !”

Kotori a arbitrairement pris la décision avant que Shido ne puisse placer un mot en raccrochant le téléphone.

“…”

Bien qu'il y ait encore beaucoup de choses qu'il voulait dire, il est inutile d'en parler maintenant.

Shido rangea son téléphone et prit une profonde inspiration avant de se diriger vers l'endroit où se trouvait Tohka.

“H-Hey, Tohka.”

“…Muu ?”

Tohka a répondu de façon malheureuse.

Bien qu'il se soit senti nerveux pendant un moment, Shido a renforcé sa résolution en restant sur place et a continué à parler :

“…Si ça ne te dérange pas, est-ce que tu veux sortir avec moi ?”

“Muu ?”

Au moment où Shido a fini de parler, il pouvait sentir que la frustration qu’avait accumulée Tohka, semblait s'estomper peu à peu.

“Sortir… c'est-à-dire, Shido, veux m'emmener en rendez-vous ?”

Tohka semblait attendre anxieusement la réponse de Shido. Son regard a dérivé vers le haut quand elle a demandé.

…Eh bien, elle avait raison. Mais bon… c'était un peu embarrassant dit comme ça. Shido s'est gratté la joue maladroitement en signe d'accord.

“Ah… C'est vrai.”

Après que Shido ait fini de parler, Tohka s'est levé de son siège, son expression fut beaucoup plus lumineuse qu'auparavant.

“Oh… ! Allons-y !”

“O-Oh ! Oui, allons-y.”

“Alors, où allons-nous ?”

“Hmm… pourquoi on n'irait pas au centre de jeu ?”

“Le centre de jeu ?”

Tohka avait l'air confus en inclinant la tête.

“Euh… En bref, il y a beaucoup de choses intéressantes comme des 'jeux'.”

“Oh, c'est amusant ?”

“Oui, il y a des jeux comme les machines de boxe ou le jeu de la taupe. Ce sera amusant et relaxant de jouer.”

“Non seulement, c'est amusant mais c'est aussi relaxant ! Quels autres jeux ont-ils là-bas ?”

“Maintenant que j'y pense, ça sera assez difficile pour toi de jouer à des jeux de combat si tu n'as jamais joué avant… Oh, j'y pense ! Il y a aussi des jeux de musique, si on joue en mode débutant, tu devrais être capable d'y jouer.”

“Des jeux de musique ?”

“Ouais. C'est comme de la danse. Tu utilises tes pieds pour marcher sur un panneaux de contrôle avec plein de flèches, il y a aussi un jeu en forme de tambour avec un bâton.”

“Il y en a d'autres des jeux ?!”

“Oui, il y a des jeux qui utilisent une pince pour prendre des collations aussi.”

“Wow… ! Je peux avoir de la nourriture là-bas… ! C'est incroyable !”

“Ouais, vraiment incroyable.”

“Je pourrais y vivre !”

Face à l'expression brillante de Tohka, Shido sourit amèrement.

“Cela pourrait être un défi… après tout, les personnes de moins de 18 ans ne peuvent pas sortir après 10 heures le soir.”

“Muu, c'est vrai ?”

“Oui, d'après les lois, les coutumes et autres. Dans le livret de famille que Kotori a préparé pour toi, ton âge est fixé à 16 ans. Tu ne peux pas aller dehors au milieu de la nuit.”

“Umu, je m'en souviendrai.”

Tohka a terminé en croisant les bras pensivement. Il semble que Shido lui ait donné trop d'informations en une seule séance.

À cause de l'enthousiasme de Tohka un groupe de filles encore présentes dans la classe s'est approché d'eux.

“Hé ! De quoi parlez-vous tous les deux ?”

“Huh ? Oh, euh…”

Après avoir été confronté de la sorte, Shido s'est gratté la joue maladroitement.

Au moment où il allait parler, Tohka a pris la parole en première :

“Je vais vous dire, Shido va m'emmener dans un endroit amusant !”

Les filles qui avaient entendu cette phrase regardèrent Shido en souriant.

“Hmm… se pourrait-il que tu exprimes ton amour pour elle ?”

“Ahh ! C'est si mignon, si mignon !”

“Itsuka-kun est vraiment dévoué…”

“Non… c'est…”

… Que pouvait-il dire, elles avaient touché un point sensible. Les joues de Shido ont rougi et il a détourné son regard d'eux.

“Hé, hé, Tohka, tu as dit un endroit amusant, où vas-tu exactement ?”

Demandait l'une des filles à Tohka.

“Muu ?” Tohka réfléchissait pendant un moment. Ses yeux s'écarquillèrent alors qu'elle commençait à dire une phrase dont elle se souvenait.

“Muu… où est-ce qu'on allait déjà ? Je me souviens que c'était censé être amusant… Ah, oui ! On va dans un endroit où on ne peut pas entrer à moins d'avoir 18 ans !”

“Quoi… ?”

En entendant ce que Tohka a dit, les filles se sont figées.

“… ! T-Tohka, ce n'est pas ça ! Les endroits plus de 18 ans s'applique qu'après 22 heures le soir— !”

“Muu ? C'est vrai ?”

Même si Shido s'est empressé de la corriger, les filles ne semblaient pas les entendre.

Elles ont échangé des regards entre elles et ont commencé à marmonner entre elles.

“En parlant d'endroits où il est interdit d'entrer quand on a moins de 18 ans…”

“C'est sûr, ça doit être un love-hôtel, non… ?”

“Non, peut-être que c'est le genre d'endroit qui est surtout ouvert la nuit…”

“V-vous ne comprenez pas !”

Shido s'est empressé de protester contre l'injustice aussi fort qu'il le pouvait.

Tohka a remarqué la réponse de Shido et a pensé qu'elle avait dit quelque chose de bizarre, elle a donc décidé de clarifier l'explication de Shido.

“Je ne sais pas ce que tout le monde pense… mais vous avez tort. Shido veut juste me faire sentir—détendue.”

“Quoi… !”

“Au fait, il a dit que ce serait relaxant si je marchais dessus avec mon pied et si je le frappais avec un bâton !”

“…”

Les étudiantes ont attrapé la main de Tohka, la mettant derrière elles comme pour la protéger de Shido.

“Q-Quoi ? Qu'est-ce qui ne va pas ?”

“C-c'est bon, Tohka. Nous avons déjà tout compris.”

“Heureusement, nous l'avons découvert à l'avance… Sinon, l'innocente et ignorante Tohka serait devenu une victime de la perversion.”

“…C'est vraiment dégoûtant ! Tu n'as aucune honte !”

Bien sûr, ces derniers mots étaient destinés à Shido.

“Non, ce n'est pas ce que je voulais dire ! Je disais juste—!”

Dès que Shido a ouvert la bouche pour protester à nouveau, les filles ont étendu leurs bras pour protéger Tohka.

…Les filles le considéraient immédiatement comme un ennemi des femmes.

“Vous avez tort ! Shido n'est pas un mauvais garçon !”

Tohka a parlé dans la panique.

“Tohka est une si bonne fille… A cause de cela, Itsuka-kun a essayé de profiter de la situation…”

Tohka a fait de son mieux pour effacer leurs soupçons sur Shido, mais elle a finalement tapé sa main sur le bureau pour prendre la parole.

“… ! Au fait, Shido a dit que si j'y allais avec lui, il me donnerait à manger ! …Est-ce que tout va bien maintenant ?”

“…”

Les filles sont restées silencieuses pendant un moment tout en fixant durement Shido.

“…Non, c'est…”

Même si elles ne le disaient pas à voix haute, il était évident qu'elles avaient une image mentale de Shido disant , “Hé ! Hé ! Hé ! Mademoiselle, si vous venez avec moi, je vous donnerai un délicieux repas !”

Juste à ce moment-là, le téléphone portable de Shido sonna à nouveau—c'était Kotori.

“…Ah, laissez-moi répondre au téléphone.”

Shido informa les filles en répondant à l'appel.

“…Oui ?”

Qu'est-ce que tu fais ? Dépêche-toi et que le rendez-vous commence.”

“Ah… On a rencontré un obstacle inattendu…”

Je ne veux pas entendre d'excuse. Je ne vous donne 3 minutes pour quitter l'école.”

“Hé, attends une minute…”

Il a entendu le clic et le bip indiquant qu'elle avait raccroché sans même lui donner une chance de s'expliquer.

“…”

Il ferait mieux de se dépêcher. Après tout, c'est le <Mode Commandant> de Kotori qu'il avait affaire ici. Si lui et Tohka ne sortaient pas dans les trois prochaines minutes, il aurait sûrement une punition sévère qui l’attendait.

“…Tohka ! Allons-y !”

Shido a rangé son téléphone portable et l'a appelée.

“Umu !”

Tohka, qui avait l'air troublé en regardant la situation, avait l'air plus joyeux. Elle s'est frayé un chemin à travers les filles jusqu'à Shido, s'arrêtant à son bureau pour prendre son sac d'école.

Une fois que Tohka était aux côtés de Shido, ils ont immédiatement fui la salle de classe.

“Ah… ! Tohka !”

“Hé, tricheur ! Reviens ici !”

“Tohka ! S'il te plaît, reviens ! Tu es sur le point d'être souillée… !”

Shido a fait de son mieux pour les ignorer et courait aussi vite qu'il le pouvait.


Ce qui les a amenés à maintenant :

Shido et Tohka ont attiré l'attention des autres invités du centre de jeu alors qu'ils marchaient à un rythme tranquille.

La raison de cette attention accrue était évidente :

Tohka avait réussi à détruire complètement les machines de boxe, le jeu de la taupe et les autres jeux qui nécessitaient une bonne condition physique.

Bien sûr, dans ce cas, le terme 'détruit' était littéralement utilisé, ce qui rendait l'attention qu'ils attiraient plus compréhensible.

“Wow ! Ces jeux sont vraiment amusants !”

“Ouais… ils le sont…”

Shido a entendu ce que Tohka a dit et a répondu avec un faible sourire.

Au même moment, Shido a marmonné dans l'oreillette :

“…Hey, Kotori, c'est vraiment bien ?”

Oui. <Ratatoskr> peut s'occuper de tout, bien que ce ne soit pas bon qu'il y ait beaucoup d'attention sur vous deux, mais pour le moment, notre plus grande priorité est que Tohka puisse soulager son stress.”

“Ok…”

“Shido ?”

“… ! Q-Quoi ?”

Tohka parle depuis sa place à côté de lui et lui tapote doucement l'épaule.

Après avoir jeté un coup d'œil à Shido avec un regard perplexe, elle a de nouveau regardé le centre de jeux.

“Quel jeu devrions-nous jouer ensuite ?”

“A-Ah, à quel jeu on joue maintenant…”

Shido a jeté un coup d'œil aux jeux restants, puis…

Attendez juste un moment.”

Il a entendu la voix de Kotori dans l'oreillette.

“—Quel jeu devrions-nous jouer ensuite ?”

Ces mots ont fait écho à travers le pont du <Fraxinus> qui planait à 15.000 mètres au-dessus de Tenguu City.

Kotori Itsuka s'est adossée à sa chaise, un chupa chups dans la bouche.

“—Reine, comment est l'humeur de Tohka ?”

Quand Kotori a demandé, Reine Murasame, l'analyste en chef qui opérait une console sur le pont inférieur, a frotté les cernes de son visage.

“…Eh bien, il semble que les valeurs soient bonnes. Ses pouvoirs se sont progressivement stabilisés.”

L'écran au centre du pont montrait maintenant une image de la partie supérieure du corps de Tohka. Puis d'autour d'elle, il y avait des rangées de texte listées avec diverses valeurs telles que 'l’Humeur' ou 'l’Hostilité'. Il y avait même une fenêtre de dialogue ouverte. C'était quelque chose tout droit sorti d'un roman visuel.

“Vraiment ? C'est bon à entendre.”

“…Oui. Mais il y a encore une chose qui la préoccupe.”

“Qu'est-ce que c'est ?”

DAL EN FR v1 08 4x


“…Il semble qu'elle soit inquiète à propos de quelque chose.”

“Huh…Bon, tant pis… qu’elle continue à jouer, nous verrons bien”

“… ? Shido, qu'est-ce que c'est ?”

“A-Ah, pour faire simple, c'est une machine pour faire des photos.”

“Des… des photos ?!”

Shido a expliqué d'une manière simple. Cependant, les yeux de Tohka se sont agrandis et ses joues sont devenues rouges.

“Huh ? Qu’y a-t-il ?”

“…J-je ne suis pas très douée pour les photos…”

“Ah bon ?”

Shido a demandé alors que Tohka hochât la tête, le visage rouge.

“Eh bien, si c'est le cas, allons jouer à autre chose ?”

“Muu…”

Cependant, Tohka a marmonné pour elle-même pendant un moment, comme si elle était profondément réfléchie.

Après un moment d'hésitation, elle a parlé :

“…Shido, tu voudrais une photo de moi ?”

“Eh… ? Pourquoi pas ?”

La réponse de Shido n'était pas très claire, alors Tohka a pris une profonde inspiration comme pour se calmer puis s'est accrochée à Shido qui avait depuis tourné son regard vers le plafond.

“…Mais juste une fois ! Juste une fois…, C'est une exception !”

“A-Ah, ok…”

Shido a soudainement senti une vague de calme l'envahir. Tohka est entré dans le photomaton intitulé 'Photo du corps entier'.

Shido avait l'intention de la suivre à l'intérieur, mais…

“… ! N’entre pas !!”

Il s'est retrouvé arrêté par Tohka.

“Hein ? On n’est pas censés prendre une photo ensemble ?”

“Ne… Arrête de dire n'importe quoi ! Attends-moi dehors, idiot, idiot !”

Après que Tohka ait fini de parler, elle a tiré le rideau.

“A-Ah, Pourquoi… ?”

Shido a légèrement tapoté l'oreillette en essayant de trouver comment gérer cette situation.

Attends-la. Une fois qu'elle aura fini, prend une photo avec elle.”

“Ah… d'accord…”

Shido hocha légèrement la tête en se reposant contre la machine où Tohka est entré.

…Cependant, après avoir attendu un moment, rien ne semblait se passer.

“…Hé, Kotori, est-ce que ça prend habituellement beaucoup de temps pour prendre une photo ?”

Cela dépend de la façon dont les choses se passent. Les derniers modèles permettent d'ajouter du texte et d'autres filtres après avoir pris la photo. Si tu veux une belle photo, ça prendra du temps.”

“Mais… depuis quand Tohka sait utiliser une machine à photo ?”

“Qui sait. Mais je sais que Tohka s'est déjà fait prendre en photo auparavant. Je pense que c'était quand <Ratatoskr> a pris sa photo pendant que nous travaillions sur sa protection…”

Au moment où Shido et Kotori discutaient de cela, l'imprimante photo installée à l'extérieur de la machine a craché l'autocollant de la photo imprimée.

“Hum… ? Tu as fini de te faire photographier ?”

Shido s'est baissé pour ramasser l'autocollant—

“Pffft… !”

Tout son visage est immédiatement devenu rouge.

Qu'est-ce qui ne va pas, Shido ?”

Shido a rapidement caché la photo dans son sac d'école.

La raison en était évidente : la photo montrait la silhouette nue de Tohka.

“Tohka ! Mais qu'est-ce que tu fais ?”

Shido, confus par la tournure inattendue des événements, a immédiatement tiré le rideau.

À ce moment-là, Shido a immédiatement regretté son imprudence.

Parce ce que si ce genre de photo venait de sortir, cela signifie que—

“—!”

“Pourquoi… !”

Shido a senti son corps se figer.

Quand il a ouvert le rideau, Tohka était uniquement vêtue de ses sous-vêtements et était occupée à enfiler ses longues chaussettes noires. Elle ne portait rien d'autre ; ses cheveux noirs étaient éparpillés sur le banc en bois dur.

“K-Kotori… la photo qu'elle avait prise pour <Ratatoskr>…”

Ah, oui, elle était pratiquement nue mais rassure toi, seuls les membres féminins du personnel étaient autorisés à l'aider.”

“N-Non, ce n'est pas le problème ici—”

Ah ? Tu n'as pas encore fermé le rideau ? Idiot… !”

“AAAAAAHH !”

Le visage de Shido était dévasté par l'Esprit.

“…”

Pendant ce temps, dans une autre partie du centre de jeu.

Origami actionnait silencieusement les boutons d'une machine à grue d'adresse.

Inutile de dire que parmi les prix à l'intérieur se trouvait la breloque Ronnie du panda de rêve pour téléphone portable, panda dont Shido a parlé auparavant.

Il y avait trois couleurs au total : la couleur ordinaire du panda, le rouge, et les couleurs inversées noir et blanc.

—C'est vrai. Elle a entendu la conversation entre Shido et son ami après l'école ce jour-là.

“…”

Le bras du robot a à peine effleuré la forme en couleur négative de la tête du panda Ronnie, qui n'a toujours pas été capturée.

Cependant, l'expression d'Origami est restée inchangée alors qu'elle insérait une autre pièce.

À ce moment-là.

Un son *ding-dong* a été entendu dans tout le centre de jeu.

“Qu'est-ce qui s'est passé ?”

“Ah, Il paraît qu’un couple détruit des consoles de jeu.”

“Vraiment ? Le petit ami est un boxeur professionnel ou quoi ?”

“Non, c’est la petite amie qui les casses.”

“… ?”

—On dirait que c'est un couple très perturbé.

Origami réfléchit en continuant à faire fonctionner la grue en silence.

“…”

À ce moment-là, la grue robotisée a réussi à attraper le panda de couleur négative, mais la grue fini par le lâcher à mi-chemin.

Bien que malheureux, il était néanmoins encore en bonne position et serait facile à capturer lors de sa prochaine tentative.

—Elle a voulu insérer une autre pièce mais, ses doigts se sont arrêtés. Il semblait qu'elle soit à court de jetons.

“…”

Origami n'a eu d'autre choix que de courir vers le distributeur de billets.

“Désolé…”

“Non… C'était ma faute.”

Tohka, qui était maintenant entièrement habillé, s'est excusé auprès de Shido, qui lui a répondu en touchant ses joues gonflées.

“Mais… Quoi qu'il en soit, maintenant tu sais qu’il ne faut pas te déshabiller pendant que tu es pris en photo.”

“…Umu… Je m'en souviendrai.”

Tohka a acquiescé, sa frustration se lisant sur son visage.

Ahahaha ! On dirait que ton visage n'a pas été complètement défoncé ! Tu as vraiment de la chance, Shido !”

Shido a tapé sur l'oreillette en signe de protestation, mais Kotori a continué à parler.

“—En-tout-cas, il semble que l'état mental de Tohka se soit stabilisé. Nous avons atteint notre objectif. Les choses vont revenir à la normale pour le moment.”

“…Pour le moment… ?”

Shido regarda Tohka et inclina la tête.

“—Huh ?”

Le regard de Tohka était fixé sur la machine de jeu de grue sur le côté droit.

“Tohka ? Qu'est-ce qui ne va pas ?”

“Shido ? Comment tu joues à ça ?”

“Ah… après avoir appuyé sur ce bouton…”

Shido a rapidement expliqué comment jouer au jeu et a ensuite jeté un coup d'œil aux prix dans la machine de jeu de grue.

Le charme du téléphone portable de Ronnie, mentionné précédemment, était présent et était emballé individuellement.

Tohka a sorti une pièce de 100 yens de son portefeuille et l'insère dans la machine.

Elle a ensuite fait fonctionner la machine comme Shido le lui a appris à l'instant et a déplacé le bras robotique.

Cependant—même sans attraper le prix.

“Muu… c'est si dur…”

“C'est difficile de jouer à ce jeu au début… Si tu veux, je peux te le faire gagner ?”

Lorsque Shido a suggéré cela, Tohka a secoué vigoureusement la tête.

“Non, ce serait absurde. Laisse-moi jouer.”

“Ok—Ah, pourquoi n'essaies-tu pas d'attraper celui-là ? Il est bien placé.”

“Muu ?”

Le regard de Tohka s'est fixé sur ce que Shido désignait.

En effet, là où il pointait, c'étaient les couleurs inversées de Ronnie qui était placé dans un angle merveilleux. Si elle parvenait à accrocher la griffe autour du trou de l'emballage plastique, elle pourrait certainement l'attraper.

“Oh !”

Les yeux de Tohka se sont illuminés une fois de plus et elle a inséré une autre pièce de 100 yens.

Elle a ensuite appuyé sur les boutons et a réussi à faire en sorte que le bras du robot s'accroche autour du trou de l'emballage en plastique.

“Oh ! Je l'ai, Shido !”

“Ouais, c'était vraiment incroyable !”

“Eh bien, quelque chose comme ça…”

À ce moment-là, Tohka a soudainement cessé de parler.

Bien que le bras du robot soit retourné au sommet pour déposer le prix, celui-ci n'est pas tombé.

“Muu… qu'est-ce qui se passe ?”

“Ah… on dirait que c'est coincé. Je vais aller chercher un employé—”

“Hmph !”

Alors que Shido commençait à partir, il entendu un bruit sourd.

C'était Tohka qui avait percé un trou dans la fenêtre en plastique de la machine de jeu de grue.

“…Tohka…”

“Umu.”

Tohka a retiré la breloque de Ronnie accrochée au bras du robot avec désinvolture et a hoché la tête en signe de satisfaction.

“Muu, rentrons à la maison, Shido.”

“O-Okay, rentrons à la maison.”

“…”

Après avoir échangé l'argent, Origami est rapidement retourné vers la machine de jeu de grue et s'est figé sur place.

La raison était évidente—il y avait maintenant un trou géant dans la machine où Origami avait joué. Plus important encore, il semblait que Ronnie, le panda aux couleurs inversées, avait également disparu.

“Qui a fait ça… ?”

Elle a parlé calmement.

Cependant…

“Allez ! Dépêchez-vous !”

Avec ces bruits, il y avait plusieurs travailleurs qui venaient d'entrer dans le centre de jeu et qui se sont immédiatement mis au travail pour remplacer les machines précédemment endommagées par des nouvelles machines flambant neufs.

“Ok ! Nous avons fini ici !

Il semblait que les opérateurs avaient reconnecté tous les fils et remplacé les prix, puis confirmé que toutes les machines fonctionnaient comme elles le devaient.

—Tout ce processus a pris moins de dix minutes.

“…”

Bien qu'il s'agisse de circonstances inexplicables, Origami avait des choses plus importantes à se préoccuper pour le moment. Elle se tenait silencieusement devant le jeu de grue et fixait les innombrables panda Ronnies.

Contrairement à avant, ils étaient tous dans des positions rendant la capture facile.

Les yeux d'Origami brillaient, mais en silence.

Sur le chemin du retour du centre de jeux, Shido a essayé de parler à Tohka qui marchait à côté de lui dans les rues sombres.

“Tu voulais tellement celui-là ?”

“Muu…”

Tohka s'est soudainement arrêté.

“Tohka… ?”

Shido s'est également arrêté et s'est tourné vers Tohka.

Elle baissa légèrement la tête et tendit le panda Ronnie à Shido.

“Huh… ?”

“Tiens. C'est pour toi, donc… non, ça fait bizarre de le dire comme ça. Comment dire…”

Shido était confus par la façon vague dont parler de Tohka.

“Qu'est-ce que tu essaies de dire ?”

Shido lui a demandé alors qu'elle se mordait la lèvre avec anxiété, mais elle a renforcé sa résolution et a continué :

“…S'il te plaît, ne me déteste pas.”

“Q-Quoi ? Tu… de quoi tu parles ?”

Shido fronça les sourcils dans une profonde confusion, puis avec un "ah" de révélation, il se souvint de ce qui s'était passé auparavant.

“Tu es toujours inquiet de ce qui s'est passé avant ?”

“Muu…”

Tohka est resté silencieux un moment, puis a dit :

“…Shido, tu te souviens quand je me suis disputé avec Origami Tobiichi ?”

“Ah… Je me souviens.”

Tohka, à ce moment-là, avait l'air d'un enfant contrarié, ses lèvres formant une moue alors qu'elle continuait.

“…À ce moment-là, elle a dit.”

“Qu'est-ce qu'elle a dit ?”

Lorsque Shido a demandé, Tohka a jeté un bref coup d'œil en l'air comme si elle essayait d'apercevoir l'expression de Shido, tout en bégayant, elle a continué :

“…Les Esprits, il leur est impossible de coexister avec les humains. Et les humains ne peuvent pas permettre aux Esprits de détruire le monde. Donc—”

Après s'être mordue les lèvres avec détermination, elle a continué :

“Shido, détestes-tu les esprits ?”

“…Oh.”

Shido s'est gratté la joue.

“C’était donc ça…”

“Alors c’est vrai ?”

“Bien sûr que non!”

“…Vraiment ?”

Tohka a regardé Shido d'un air inquiet.

“Vraiment.”

“Vraiment, vraiment ?”

“Vraiment, vraiment.”

“Vraiment, vraiment pour de vrai ?”

“Vraiment, vraiment pour de vrai de vrai !”

Shido a réfléchi un moment puis a dit :

“Et si je te détestais… euh… Je ne sortirais pas avec toi.”

“Oh… je vois… !”

Après que Shido ait fini de parler, les yeux de Tohka se sont élargis.

“Ah… j’en étais sûr…”

Les joues de Tohka rougirent d'un rose pâle et un léger sourire apparut sur ses lèvres. Shido rendit alors à Tohka le panda Ronnie aux couleurs inversées.

“Garde-le, Tohka. En souvenir d’aujourd’hui.”

“Umu, je le garde.”

Tohka a marmonné joyeusement en acceptant le panda inversé Ronnie.

À ce moment-là, il pouvait entendre la voix de Kotori dans son oreille à nouveau.

“—75 points. On peut dire que c’est réussi.”


Le jour suivant.

En attendant que Shido vienne à l'école, il y avait un groupe de filles avec les bras et les jambes écartés de façon spectaculaire, debout et exsudant la férocité.

“Le pervers est ici.”

“Pourquoi tu ne meurs pas déjà ?”

“Oink comme un cochon !”

“Q-Quoi ?”

Bien que Shido n'ait pas compris ce qui se passait, il s'est immédiatement figé sur place, mais lorsque Tohka, qui se tenait juste derrière lui, a arboré une expression troublée, ils ont semblé comprendre immédiatement la situation.

“Tout le monde ! J'ai déjà dit que Shido n'a rien fait de mal.”

Dit Tohka aux autres filles.

“C'est bon, Tohka, nous allons nous assurer que cette bête sexuelle perverse ne pourra pas prendre pied dans la société.”

“Tu as dû avoir si peur. Pauvre Tohka, laisse-nous te venger !”

“…Pour comprendre la situation, tu devrais nous raconter avec le plus de détail possible de ce qui s'est passés hier. Que t’as t-il fait ? Dit nous, qu'est-ce qu'il t’as fait ?”

Tohka a secoué vigoureusement la tête en réponse à ce que les filles ont dit.

“Non ! Bien que je ne comprenne pas vraiment de quoi tu parles, tu te trompes probablement ! Hier, Shido m'a juste emmené dans un endroit appelé centre de jeux !”

“Quoi… ?”

En entendant ce que Tohka a dit, les filles se sont soudainement figées.

“…V-vraiment ? Itsuka-kun.”

“…Ouais. C'est ça.”

“…”

Les filles auraient dû comprendre dès le début, mais maintenant qu'elles connaissaient toute la situation—

“Ahhhhhh ! Oups ! Comment pouvions-nous penser qu'Itsuka-kun pouvait faire ce genre de chose.”

“Je… j'ai déjà essayé de vous dire depuis le début que tout ceci n'était qu'un malentendu.”

“En bref, Tohka est vraiment en sécurité…”

Quand il a fini de parler, il y avait des sourires soulagés sur les visages des filles.

“…C’est bon tant que le malentendu est dissipé…”

Shido soupira d'impuissance, s'assit et sortit de son sac le manuel de la première leçon.

—À ce moment-là, quelque chose est tombé du sac de Shido.

“Ah, quelque chose est tombé, Itsuka-kun.”

“Ah, merci—”

À ce moment-là, Shido sentis le sang se figer dans ses veines en un instant. Parce que ce qui est tombé du cartable était—

“—Quoi… !”

L'étudiante qui avait pris la photo a été surprise.

Honnêtement, sa réaction était compréhensible, car en voyant les photos nues de Tohka, n'importe qui aurait pu réagir comme ça.

“Attendez ! Ce n'est qu'un malentendu ”

“Quel genre de malentendu cela pourrait-il être ! Le faire directement dans le centre de jeu… nudité forcée ! N'est-ce pas encore plus pervers ?!”

“N-Non… C'est— !”

“N'essayez pas de résister— !”

“A-Ah!”

Shido s'est couvert le visage avec ses mains en courant hors de la classe.

“Ah ! Shido ! Où vas-tu !?”

Tohka l'appela de quelque part derrière lui, mais il n'eut pas l'occasion de jeter un coup d'œil par-dessus son épaule.

“Ah ! Pourquoi ai-je fait une chose aussi stupide ! Pourquoi je ne l'ai pas rangé quand j'en avais l'occasion ! Je suis un idiot—!”

Shido a crié en courant dans le couloir.

Puis…

“Whoa !”

À mi-chemin dans le couloir, il pouvait sentir quelqu'un attraper l'encolure de sa chemise.

“Q-Qu'est-ce qui se passe ?”

Pendant un moment de folie, il a cru que les filles avaient réussi à l'attraper—mais ce n'était pas le cas.

C'était Tobiichi Origami qui s'était agrippé au col de sa chemise.

“Origami ?”

“Prends ça.”

Après avoir lâché le tee-shirt de Shido, Origami a sorti quelque chose de son sac d'école et l'a passé à Shido.

“Hein ? Ce n'est pas…”

C'était la breloque Ronnie (rouge) du téléphone portable du panda de rêve.

“Prends-le.”

“Eh… Je ne peux pas faire ça.”

“Prends-le.”

“…Ah…”

“Prends-le.”

“…M-merci…”

Shido était submergé par l'élan oppressant d'Origami alors il accepta le panda Ronnie.

Origami a ensuite sorti de son sac, son téléphone portable avec le panda Ronnie de couleur normale.

“On est assortis.”

“Ah… O-Oui…”

“…”

Après que Shido ait acquiescé, Origami a rangé son téléphone portable et est retournée dans la salle de classe.

“Q-Qu'est-ce que c'était… ?”

Au moment où Shido s'est effondré sur le sol dans le couloir avec un regard vide sur son visage, il a cette fois-ci entendu des bruits de pas rapides venant vers lui. Il semblait que Tohka avait couru après Shido.

“Dis Shido ! Tu vas bien”

“A-Ah…”

“Tu peux revenir sans danger. Je leur ai tout expliqué.”

Au milieu de sa phrase, le regard de Tohka a dérivé vers la main de Shido.

Bien sûr, parce que dans sa main se trouvait le charme Ronnie panda que Origami lui avait donné à l'instant.

“Oh !”

Tohka a sorti le Panda Ronnie de couleur inversée de sa poche.

“On est assortis, Shido !”

“O-ouais !”

Shido s'est gratté la joue en répondant.

Shido, Tohka, et même Origami se sont retrouvés à avoir la même chose.

DAL EN v1 09 4x
Advertisement